Ils amènent l'ânon (...) et Jésus s'assit dessus. Marc 11, 7.

12 novembre 2017

À quoi sais-je que je t'ai pardonné ?

Oui, à quoi sais-je que mon pardon est vrai ? Au fait qu'à chaque fois, je me sens plus proche de toi.
Posté par Pascalledeley à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2017

Le loup et la brebis

Le loup ne fermera pas sa gueule plus loin sur la gorge de la brebis de peur de tuer celle qui fait qu'il existe (même si c'est en tant que bourreau). Le loup prend soin de sa victime afin de reproduire le schéma quand il veut ! Il maintient l'incertitude sur le moment. S'il tuait sa victime, il perdrait son jouet, ce qui le tient en vie. La brebis, elle, ne se sent jamais mieux en sécurité que lors que le loup a effectivement fermé sa gueule sur sa gorge. Car elle sait que le loup a besoin d'elle comme victime. Sa gorge dans la... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 octobre 2017

Sommes-nous tous des sauvages ?

Sommes-nous programmés pour le mal ? Les indiens Yanomamis sont tués par les orpailleurs. Les orpailleurs n'auraient pas lu les conclusions de la controverse de Valladolid ? Si, bien sûr.  Alors, serait-ce que l'or ou l'argent ont la propriété d'engendrer une morale qui se substitue à toute autre ? Mammon évacue-t-il Dieu ? Oui, Mammon évacue Dieu. Alors, sommes-nous par défaut adeptes de Mammon ? Sommes-nous condamnés par construction, et par grâce sauvés un à un, élus par Dieu au goutte à goutte, libérés de Mammon si... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 octobre 2017

Perversion narcissique

Le pervers narcissique reçoit par les attentions et les soucis de son entourage la confirmation de l’efficacité de son comportement. Son narcissisme s'en nourrit. Si cet homme en est atteint, alors, quid de ses complications, de ses résistances à votre aide, de sa pression sur son épouse ? Grâce à elles, il est au centre des préoccupations de ses enfants. Plus ils en font, plus il est encouragé dans son narcissisme. Plus évidentes sont leurs préoccupations, plus coûteux est leur sacrifice, plus valorisé il se sent. C’est... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 octobre 2017

Cosi Fan Tutte, un opéra macho pour les machos

Je suis abasourdi par la violence du livret de Da Ponte qui fait la trame de Cosi Fan Tutte, de Mozart. En résumé : Tout est permis aux garçons, comploter, mentir, séduire. C'est pour la bonne cause. Eux, ils jouent, alors c'est pas grave. Les filles sont scélérates et sont seulement dignes de mourir en punition de leur crime de lèse-garçon. Parce qu'elles, elles ne jouent pas, alors c'est grave. Seulement, si les garçons punissent les filles, comme ils en ont le droit (les filles elles-même le leur reconnaissent), en fait ça ne... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 07:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
25 septembre 2017

Les ouvriers de la dernière heure, Matthieu 19,30 - 20,16

Je commente dans ce post la parabole des ouvriers de la dernière heure. Or, je trouve intéressant d'observer la connexion de cette parabole avec ce qui précède et ce qui suit. Ce qui précède : le jeune homme riche. Voici : Matthieu 19, 16 Et voici qu'un homme s'approcha et lui dit: "Maître, que dois-je faire de bon pour obtenir la vie éternelle?" Matthieu 19, 17 Il lui dit: "Qu'as-tu à m'interroger sur ce qui est bon? Un seul est le Bon. Que si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements" -- Matthieu 19, 18 "Lesquels?"... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 septembre 2017

Et si tout n'était que dans ma tête ?

Ca fait des années que j'ai l'impression que mon épouse sous-entend que je suis un glandu, que je n'en fais jamais assez, etc.  Et si son exigence était le pendant d'une grande qualité, celle de prendre soin des autres à 360° ? Et si le fait que je ne fasse pas tout tout de suite était la conséquence d'une autre qualité, celle de se concentrer pour réussir quelque chose du premier coup ? De sorte que c'est bel et bien moi qui m'imagine "glandu" aux yeux de mon épouse. Elle, elle continue de voir ce dont les autres ont besoin... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 23:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 septembre 2017

Bédot, et le reste : quid de ton désir ?

Stan,  Dur stage, me dis-tu, et tu as trouvé refuge dans le shit...  Surprise, déception et inquiétude passées, j'ai envie de te dire ceci : Toute chose t'est donnée, toute chose est bonne dans certaines limites, uses-en librement. En même temps, pose-toi la question : cette chose-là me rapproche-t-elle de ce que je désire ? M'en éloigne-t-elle ? Le shit fait partie des choses offertes en ce monde (offerte est en l'occurrence exagéré, mais bon). Je sais que consommer du shit est illégal dans notre pays, et j'imagine que... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2017

Rémi, mécano moto

Au mariage de Marie, je rencontre son beau-frère, Rémi, à la poignée de main hésitante. Pour cause, un handicap moteur avant-bras-poignet droit. Que fait-il dans la vie, ce sympathique garçon ? Son père de me dire : moi, je ne m'immisce pas dans les choix de mes enfants. Par exemple, quand Rémi a choisi de passer un bac pro mécanique moto, alors que son handicap rendait improbable qu'il en fasse son métier, je l'ai laissé faire. De quel droit me serais-je interposé entre son rêve et lui ? Rémi fait désormais tout autre chose que la... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 21:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 août 2017

Narcissique

Homme de théâtre : se délecter des projecteurs braqués sur vous. Une situation compliquée par vous-même où vous serez le Centre des attentions, distribuant vos critiques sur les insuffisances des autres, comme autant de menaces.  En quatre tous se plieront à vos caprices afin d'épargner votre compagne. Vous tenez votre rôle préféré, jouant de la voix, alternant postures de bourreau et victime. Du grand art. Quelle attitude tenir ? Être spectateur ou monter avec vous sur l'estrade ? Je préfère rester à l'extérieur, attendant... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,