Tu crois, Sarah, et tu te demandes ce que tu ferais à l’église. Ta question fait écho en moi. Qu’est-ce que je dois à l’Eglise, qu’ai-je reçu de mes frères et sœurs paroissiens et paroissiennes ?
Voici ce qui me vient à l'esprit. Des exemples de fidélité qui m’ont impressionné. Des encouragements aux moments difficiles. Des remarques utiles à ma croissance. Des questions qui m’ont fait avancer. De l’affection aux moments de solitude. L’appréciation de mes bonnes actions. L’écoute de mes doutes. La célébration de mes joies.
Certes, hors du cercle de la communauté paroissiale aussi, j’ai trouvé tout cela, au sein de mes amis, de ma famille, et tout particulièrement au sein du foyer que Marie-Cécile et moi avons fondé.
Cela dit, je m’aperçois que je redis à propos de la communauté paroissiale, avec mes mots, ce que le Veni Sancte Spiritus, « Viens Esprit-Saint », un vieux chant d’Eglise, dit de l’Esprit Saint. Ce n’est pas par hasard : en l’Eglise, tu trouves l’Esprit.
Tu crois, Sarah, et c’est une grande chose. Viens à l’église de ton village, participe à la vie de ta communauté, donne un rien et tu recevras plus que tu ne saurais imaginer. Ta foi deviendra ta vie.
............
Voici mes réflexions en phase de préparation :

Se promener seul(e), c’est possible, c’est plaisant. En même temps, découvrir l’inconnu, c’est prudent de s’y adonner à plusieurs et c’est même une joie de partager nos découvertes.

Je crois en quoi, je crois en qui ?

La source de ma foi ?

Où est-ce que ma foi s’abreuve, où s’alimente-t-elle ?

Faire le point à l’église. La communauté comme une tierce personne entre moi et le monde, entre moi et le quotidien.

Rencontrer des cheminants à l’église.

Confronter sa compréhension à celle des autres.

Etre accompagné.