Lâche prise, mon grand.
Je voudrais ne rien sentir, ou bien ne pas sentir ma culpabilité.
Ma réaction me fait doublement chier : j'ai réagi et donc validé aux yeux de JR qu'il a du pouvoir sur moi, ce qu'il recherche.
Et je me déçois de n'avoir pas réagi intelligemment, ou saintement (c'est à dire avec humour, par exemple).
En fait, ce qui me fait chier, c'est que JE ne sois pas OK.
Tout sera plus simple si j'accepte ce qui se passe en moi.
Accepter mon échec, accepter de souffrir dans mon amour-propre, accepter que JR recherche le pouvoir de nuire et s'y complaise.