On dit : les hommes sont sauvés par les femmes
Toi, mon épouse, j'en témoigne, tu as contribué à me sauver.

  • Comment ? Par quelle attitude ?
  • Tu ne m'as pas soigné, tu as laissé ce soin au bon Dr Roussel.
  • As-tu accepté d'être victime de ma névrose ?
  • Tu n'as pas joué la victime de ma névrose, en tout cas.
  • J'ai senti que tu voyais derrière mon masque de névrose et que tu aimais ce que tu voyais et que ma névrose ne t'en dégoûtait pas.
  • J'ai eu le désir de répondre à l'amour que tu avais pour moi.
  • Tu as accueilli avec amour celui que je devenais et que nous découvrions ensemble.

J'ai échoué à sauver Jean-Marc

  • Chaque fois qu'il me voyait en sauveur, c'est comme si je lui disais : reviens là où tu étais, et ça lui mettait encore plus la tête sous l'eau, ça le confrontait à sa propre déchéance. Il n'en buvait pas moins, au contraire !

J'ai échoué à sauver Irénée

  • Lorsqu'il s'est installé chez nous pendant 4 mois, j'ai cru que mes bontés, mes paroles, nos échanges contribuaient à le soulager, le guérir, même.
  • J'ai été furieux de constater qu'il n'en était rien, que ces 4 mois chez nous le laissaient dans les mêmes interrogations. De plus, il n'avait pas joué le rôle d'adulte vis à vis de Matthieu qui à l'époque se cherchait. Je me suis senti comme un berger qui aurait fait rentrer un loup dans sa bergerie dans l'espoir d'en faire une animal doux comme un agneau.
  • Il était seulement en meilleure forme psychique et physique.
  • Contre quoi étais-je furieux ? Contre mon impuissance à guérir mon frère. Contre l'évidence de mon impuissance.
  • Impuissance toute normale, puisque je suis un proche de Jérôme. Quand je serais le meilleur thérapeute de la Terre, je ne serais pas ressource pour guérir Irénée.
  • Y aurait-il du narcissisme dans la posture du sauveur ?
  • À quoi puis-je reconnaître que mon attitude de sauveur tient non plus de l'empathie seulement mais du narcissisme ?

Est-ce qu'un homme peut être sauvé par un autre homme ?

Qu'ont donc les femmes pour sauver un homme qu'un homme n'a pas pour un homme ?

  • Comme une mère voit en l'enfant une personne, une femme voit-elle en l'homme névrosé l'enfant qu'il est ?

Peut-on dire que les femmes sont sauvées par les hommes, à leur tour ?

  • Ai-je contribué à te sauver, toi ? Si oui, comment ?
  • Je suis ébloui par qui tu es et par qui tu deviens jour après jour, semaine après semaine.
  • Les limites et les défauts que je perçois en toi, je vis avec. Nous en parlons, toi et moi. Des miens aussi.
  • Est-ce que durant la nuit on cesse d'aimer le soleil ?

Voir la névrose comme une déformation de l'image de la vraie personne ?

  • Dans l'hypothèse où je perçois une image déformée de l'autre, l'image non déformée m'est-elle accessible ? Est-ce que je phantasme cette image ?
  • Savoir qu'il y a un "autre" derrière ses déformations suffit-il ?
  • Aimer l'autre déformé ?
  • Aimer l'autre tel qu'il pourrait être s'il se re-formait (ou se réformait) ?
  • Cette image non déformée de l'autre, existe-t-elle ? ou bien est-ce un phantasme qui m'aide, moi, dans ma relation à l'autre ?
  • Aimer l'autre tel qu'il est et, avec amour, le regarder devenir, et s'en émerveiller ?

S'agit-il d'aimer l'autre tel qu'il pourrait devenir une fois guéri de ses névroses ?

  • Comme on pourrait aimer un enfant pour l'adulte qu'il deviendra ? Est-ce cela, aimer un enfant ?
  • S'agit-il d'aimer l'autre tel qu'il est aujourd'hui et de le laisser advenir à ce qu'il sera sans qu'on sache vraiment ce que ça donnera ? Aimer aujourd'hui en confiance pour demain ?

N'être ni victime, ni bourreau, ni sauveur
Si oui, qu'être d'autre ?
Renoncer à sauver ne signifie pas condamner

  • C'est renoncer à être un sauveur.
  • C'est accepter d'être impuissant à sauver quelqu'un.
  • C'est accepter d'être dépourvu, pauvre, devant la souffrance.
  • Sauver à tout prix ? À quoi est-ce qu'un médecin se rend compte qu'il est au bord de l'acharnement thérapeutique ?

Il y a soigner

  • Des professionnels sont formés pour cela
  • ET des personnes hors du cercle intime
  • Un pro qui serait un intime ne pourrait rien

Il y a être bienveillant

  • Quelle différence avec sauveur ?

Il y a être loin

  • S'éloigner, est-ce une attitude juste ou seulement une attitude de protection ?
  • Est-il juste de se protéger ?
  • Protéger un quidam des piques du narcissique.
  • Protéger le narcissique du renforcement de son narcissisme.

Y a-t-il urgence ?

Les signes qu'une personne pourrait être atteint de narcissisme, d'après mes observations.
Elle réclame des gestes d'attention, y compris de façon désordonnée. Ce qui compte, c'est que l'interlocuteur ait réagi.

  • Il n'y a jamais assez de marques d'attention
  • Que les marques d'attention soient bienveillantes ou non reste secondaire. Est-ce le cas pour tous les narcissismes ?

L'empathie semble désactivée chez le narcissique, y compris pour lui-même.

  • La personne narcissique met ses interlocuteurs mal à l'aise en public sans retenue, y compris les personnes qu'elle apprécie et celles qu'elle aime.
  • Léon Zitrone disait : peu importe ce qu'on dit de moi, du moment qu'on parle de moi.
  • La désactivation de l'empathie, un signe que le narcissisme a atteint le stade de perversion ?

Les marques d'attentions et d'amour laissent vide le réservoir d'amour du narcissique.

  • Chacun a besoin de recevoir des marques d'attention et d'amour. Il ne s'agit pas de narcissisme pour autant.
  • Peut-on dire que le narcissisme tient en ce que le réservoir d'amour est troué par le fond ?
  • Qu'est-ce qui, en temps normal, vide un réservoir d'amour ?
  • Le don de soi vide-t-il le réservoir d'amour du donneur ?

Si JR est atteint de narcissisme ?
Ce qui renforce son narcissisme :

  • Les postures de victimes de ses proches. Il ne me semble pas que son épouse adopte une posture de victime. Ce faisant, son épouse évite de renforcer le narcissisme de JR.
  • Les sorties violentes, les oppositions et les critiques à son encontre
  • Les réponses à ses demandes désordonnées d'attention. Quid des demandes non désordonnées ?
  • L'empathie que reçoit la personne narcissique renforce-t-elle son narcissisme ? Doit-on mettre sa propre empathie en sourdine ? Jusqu'à quel point mettre en sourdine son empathie ?

Quelles attitudes sont justes et ne contribuent pas à renforcer le narcissisme ?

  • Des attitudes justes parce qu'elles ne renforcent pas le narcissisme ?
  • À examiner

L'environnement de la personne atteinte de narcissisme

  • Les personnes qui l'aiment de façon inconditionnelle
  • Les personnes qui le soignent
  • Les personnes indifférentes
  • Les personnes qui l'évitent
  • Les personnes qui...