C'est l'histoire d'un explorateur qui a failli se faire piquer son projet par l'ingénieur qu'il a embauché pour piloter la conception et la construction de l'avion.

Vu autrement, c'est l'histoire d'un avion-symbole si complexe à concevoir, à construire et à piloter qu'il a fallu un tandem pour y parvenir, ni l'explorateur ni l'ingénieur eussent pu réussir l'un sans l'autre.

Encore autrement, c'est deux types qui relisent leur passé commun à deux voix, se rendent compte qu'ils auraient pu faire tout foirer s'ils n'avaient pas, chacun, à un moment donné, aidé l'autre à réussir.

C'est l'histoire d'un avion qui a volé autour de la Terre sans une goutte de pétrole, et :

  • un projet qui a consommé environ 500.000 litres d'essence et 250.000 litres de kérosène pour transporter les uns à l'atelier et au bureau et les autres autour de la Terre en avion pour trouver des sous, prendre des vacances, se refaire une santé, préparer les atterrissages de Solar Impulse et entourer ses décollages.
  • 900 années.hommes (un projet de 13 ans et une équipe de 150 personnes à la fin)
  • je ne compte pas l'énergie investie dans la construction des 2 avions et celle de leurs accastillages respectifs.
  • J'avais estimé en 2010 que produire une voiture neuve et la déposer dans mon garage avait coûté à la planète l'équivalent de 10.000 litres de pétrole - je ne comptais pas l'eau. Là non plus.

C'est l'histoire de deux égos qui ont accepté de faire de la place l'un à l'autre.

C'est l'histoire de notre cerveau qui veut absolument que les réalisations soient le fait d'un ou deux mecs dont on se souviendra, Lesquels ne pouvaient rien faire sans 148 autres qui se sont défoncés pour les faire réussir et réussir avec eux. On a au cinéma le biopic de Churchill, fort bien, on pourrait avoir celui de tous les grands leaders, ceux du mal comme ceux du bien. Aucun n'aurait rien fait de ses petits doigts si d'autres innombrables parfois n'avaient cru en ce en quoi il croyait, et ne s'étaient engagés parfois corps et âmes à faire réussir la mission. Hitler sans des milliers d'Eichmann n'était qu'un caporal peintre en bâtiment.

 

"André, Bertrand remplit ton verre beaucoup mieux que tu ne remplis le sien. C'est cela que tu dois apprendre à faire."
Le résultat est qu'André commence à prendre suffisamment confiance en lui pour se mettre à parler de moi avec conviction, et non en baissant la voix comme il le faisait jusqu'ici." p. 207.

Ils travaillent ensemble depuis 12 ans...

Ce livre m'amène une fois de plus à penser que ce ne sont pas les soucis techniques qui auraient pu planter le projet, mais les soucis humains. Trop d'égos ? Eh bien, pas sûr, tant il en faut pour mener à bien cette aventure - 150 personnes dans l'équipe, des défis multiples, des pannes et des emmerdes, des frustrations et des moments de vérité (comme le no-turning point au départ de Nagoya, ZE moment-clé).

Charline, j'ai l'impression que tu vides mon verre en public. Est-ce que je remplis le tien ?

Et que me disent tes mercis d'une voix faible, du bout des lèvres ?

Nous vivons ensemble depuis 25 ans...

Bertrand PICCARD, André BORSCHBERG, Objectif Soleil, L'aventure Solar Impulse, Stock, 2017.