Un Premier Ministre annonce une mesure impopulaire et termine sa prise de parole par : "ceux qui regrettent les nombreux morts sur la route, ceux qui veulent sauver 400 vies chaque année, ne peuvent qu'être d'accord avec cette mesure."

Vous autres qui contestez notre mesure :

  • soit vous êtes des monstres, parce que vous vous moquez des morts sur la route ou ne voulez pas sauver 400 vies par an,
  • soit vous êtes des êtres stupides, parce que vous n'avez rien compris alors que c'est évident : notre mesure est celle qui sauvera 400 vies par an.
  • Dans les deux cas, vous vous disqualifiez vous-mêmes. 

Les autres, pas la peine de discuter. Baissez la tête et continuez.

Violent, n'est-ce pas ?

Un psychologue m'a un jour déclaré : l'on sait ce qu'on a émis comme message à la réaction qui nous revient en boomerang. 

Du coup,

Bien-pensance et violence > Initiative 101

Sur plus de 1200 professionnels et étudiants (maintenant professionnels) que j'ai formés au management de projet depuis 18 ans, pas un, non, pas un seul, n'est revenu vers moi. Pas de demande d'information. Aucune correspondance. Aucun échange. Aurais-je un discours bien-pensant ? Le discours du Sauveur, dans le triangle de Karpman.

http://projet-initiative101.com


je m'interroge...