20 janvier 2013

Cana - Femme, quoi entre toi et moi ?

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 2,1-11. 1  Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée, et la mère de Jésus y était. Elle est présente au titre de proche de la famille, je suppose. Elle vit en Galilée depuis trente ans, elle a créé des liens. Cana et Nazareth sont sur ma carte séparée de 5 km, entre 1 et 2 heures de marche. Elle est aux noces, fête qui dure plusieurs jours. Vu son âge, environ 45 ans, elle est certainement à aider à la cuisine plutôt qu'à préparer la jeune épouse. 2  Jésus... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

20 janvier 2013

Elodie, 12 ans : Explique-moi le mot "résurrection".

Elodie, je vois deux traductions pour « ressusciter » : se re-lever, qui se dit d’un être vivant qui était allongé et qui maintenant se tient droit. Et aussi re-surgir, qui se dit d’un vivant auparavant enterré et maintenant debout. Pour nous chrétiens, la résurrection, le fait de ressusciter, désigne la vie rendue à celui qui était mort. Or, la mort est pour l’Homme un mystère. Comment la vie, si bonne, si belle, pourrait-elle se terminer ? L’hiver, la plaine s’endort sous la neige mais au printemps, le crocus... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 17:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 janvier 2013

La tempête apaisée - le bonheur ici et maintenant

Cet homme toujours fait remarquer ce qui manque à son bonheur total.  Du coup, je ressens qu'il appelle de notre part un discours semblable à celui d'une maman à son enfant : "Ne t'inquiète pas, ça va aller, quel dommage, tu dois être malheureux, je suis là, tout va bien". Son épouse d'ailleurs est à mes yeux plus une mère qu'une amante à son égard.  Sur la tempête apaisée -, ça donnerait : "Nous sommes arrivés sains et sauf sur l'autre rive et c'était pas gagné : Jésus dormait quand la tempête faisait rage, nous l'avons... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 octobre 2012

Arthur, 11 ans : Puisque Jésus était Dieu, il n’avait pas besoin de parents humains, non ?

Dans ta question, Arthur, j’entends : des parents humains, il y a mieux, surtout quand on a Dieu pour père. Pourtant, d’un côté, Jésus, à 12 ans, dit avoir Dieu pour père et, de l’autre, il rentre de Jérusalem à la maison avec Marie et Joseph : c’est qu’il les reconnaît bel et bien comme ses parents. En fait, Jésus ne vient pas tout fait, tout plein de Dieu comme est plein un camion-benne. Son histoire passe par une grossesse mouvementée, une naissance en hiver, une fuite en Egypte. Plus tard, apprendre le métier de son... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2012

Parole ou silence

Silence de trappiste ou parole de jésuite ? L'un puis l'autre, peut-être. En tous cas, nous avons parlé, mon beau-père et moi, cet après-midi. Nous nous sommes dit ce que nous vivions (affrontements, paroles rabat-joie), ce que ça nous faisait (tristesses, injustice), ce dont nous avons besoin (considération, écoute) et ce que nous nous demandions l'un à l'autre (ouvrir notre coeur). Le sceau: pour la première fois, j'ai entr'aperçu l'amour qui lie mes beaux-parents l'un à l'autre et j'ai été touché au coeur. Ainsi donc, cet amour... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 17:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
09 juin 2012

En déplacement vers Damas.

Et pim, pam, pim et pam, etc. Gros poisson, ce Saul de Tarse. A gros poisson, gros filet. Et voici qu'évoquant cet épisode, ce qui m'éblouit littéralement, c'est Saul lui-même : j'aurais déprimé, il reste debout. Mon monde s'écroule, mes certitudes sont battues en brèche, je me serais apitoyé sur moi-même de longs mois, ou des années. Saul, non. Trois jours, tout au plus. A mes yeux, c'est le sceau d'authenticité de la Rencontre de Saul et du Seigneur --j'irai modestement jusqu'à imaginer que depuis longtemps la Rencontre a commencé.... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 22:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juin 2012

Ite missa est à l'Abbatiale de Fécamp

Fête de la Trinité, profession de foi à l'Abbatiale de Fécamp. La procession de sortie, thuriféraire en tête, monte les degrés par les portes grandes ouvertes, les professants répondent à l'appel du monde dans les volutes d'encens baignées de soleil : vision prophétique d'une saisissante beauté.
Posté par Pascalledeley à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 avril 2012

Thomas, Ze croyant.

Jean 20, 19 Le soir, ce même jour, le premier de la semaine, et les portes étant closes, là où se trouvaient les disciples, par peur des Juifs, Jésus vint et se tint au milieu et il leur dit: "Paix à vous!" Jean 20, 20 Ayant dit cela, il leur montra ses mains et son côté. Les disciples furent remplis de joie à la vue du Seigneur. Amis disciples, à l'annonce par les femmes ce matin, vous étiez sceptiques. Vous n'avez pas vu Jésus mort, seuls Marie, Jean, Joseph d'Arimathie et quelques femmes l'ont vu sans vie. Ils étaient au... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 avril 2012

Léo, 11 ans : Pourquoi Jésus se met-il à l'écart ?

Léo, Jésus se met parfois à l’écart et nous aussi, comme lui, nous nous mettons à l’écart. Comment ça marche et qu’est-ce que ça nous fait ? Voyons cela. Papa et Maman se retrouvent. C’est le soir. Toute la journée, ils ont fait attention aux autres, réfléchi à ce qu’il convenait de faire, à ce qu’ils allaient répondre. Ils sont fatigués. Alors, les enfants couchés, ils se mettent à l’écart et se parlent de leur journée, de leurs joies et de leurs peines. Ils se sentent bien ensemble. D’autres fois, les choses ne sont pas... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2011

Merci, Père Abbé.

Ce samedi, P. Abbé est mort. Je me sens triste. Une page de sa vie est tournée, une page de la mienne aussi.  Le texte suivant, je l'ai écrit voici 6 ou 7 ans. Puis, comme je rendais visite au monastère, P. Abbé est venu à ma rencontre et soeur M. était là, elle aussi. Dans ce triangle, j'ai évoqué ma tristesse, mon ressentiment et ma gratitude, finalement, qu'il m'ait malgré tout engendré à une liberté que je ne me connaissais pas. P. Abbé m'a écouté attentivement et nous nous sommes quittés le coeur en paix.  Paix à... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 19:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :