11 septembre 2017

Bédot, et le reste : quid de ton désir ?

Stan,  Dur stage, me dis-tu, et tu as trouvé refuge dans le shit...  Surprise, déception et inquiétude passées, j'ai envie de te dire ceci : Toute chose t'est donnée, toute chose est bonne dans certaines limites, uses-en librement. En même temps, pose-toi la question : cette chose-là me rapproche-t-elle de ce que je désire ? M'en éloigne-t-elle ? Le shit fait partie des choses offertes en ce monde (offerte est en l'occurrence exagéré, mais bon). Je sais que consommer du shit est illégal dans notre pays, et j'imagine que... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 21:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 mai 2017

Le petit JR, le grand JR

JR, le petit JR en vous cherche à dominer jusqu'à écraser les autres autour de lui. Que lui a-t-il manqué ? Le grand JR se demande : quelqu'un me désire-t-il ? Ce Noël d'il y a quelques temps, vous étiez malade, fiévreux. Nous avons passé, de l'avis de tous, le meilleur Noël depuis longtemps. Le petit JR était HS, manifestement. En chacun de nous, il y a deux loups, celui qui est toxique et celui qui est bienfaisant, dit une fable indienne. Lequel gagne en moi, Grand-Père ? Mon enfant, celui que tu nourris.
Posté par Pascalledeley à 05:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 janvier 2017

A propos de ton désir d'arrêter ton cursus avant le diplôme

Hier, mon grand, nous avons parlé de toi avec Ivan. Ca m'a bien remué. Il me dit : "Il n'y a pas de vie ratée quand on fait ce qu'on aime." Et aussi "Il n'y a pas que Sciences Pô dans la vie." Et aussi "Il faut choisir une vie où tu apprends tous les jours ; lorsque tu cesses d'apprendre, tu es mort." Et encore : "Et si, toi, le papa, tu avais quelque chose à résoudre toi-même, avant de parler à ton fils ?" Trois choses me viennent à l'esprit. 1. J'ai souffert de l'injustice qu'on me faisait dans ma première entreprise : moins bien... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 18:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 octobre 2016

Pas de limite à la dignité, pas de substitut à l'Homme

L'homme est mourant depuis des jours, dévoré par les rats depuis des nuits, Mère Teresa s'approche et le caresse avec tendresse. L'homme expire dans un sourire. D'abord, l'histoire me révulse.  A la réflexion, je comprends mieux cette histoire. Deux choses : Mère Teresa montre qu'il n'y a pas de limite à la dignité. Cet homme avait perdu son humanité aux yeux de ses voisins, et aux yeux de ceux qui avaient appelé Mère Teresa à son chevet il y avait comme un doute : c'est pas normal ce qui se passe pour cet homme, et en même... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 23:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 octobre 2016

En présence de Jésus, la sécurité

Oui, tout sera plus simple dès lors que j'accepte ce qui se passe en moi, au risque d'avoir mal au premier degré (mon amour-propre) et au second degré (je ne maîtrise pas mes ressentis, malgré mes efforts). Le mieux est de ne pas faire d'effort pour maîtriser mes ressentis, n'est-ce pas, c'est une économie de temps et d'énergie - qui passe par l'acceptation de souffrir.Suis-je en danger, finalement ?Etais-je en danger, finalement ? Etais-je en sécurité ?Me mettre en présence de Jésus et accueillir ce qui vient.Me mettre en présence de... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 22:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 octobre 2016

La pauvreté de n'être pas désiré

La pauvreté, c'est (aussi) de n'être pas désiré. C'est le cas de JR : je ne désire pas sa présence. Qui d'ailleurs désire la présence de JR ? Sa pauvreté est grande.En écrivant cela, je suis pris de compassion pour JR.C'est vrai, je lui ai fait ressentir que je ne l'accueillait pas.C'est vrai, je lui ai fait ressentir que je ne souhaite pas de relation avec lui.C'est vrai, je lui ai fait ressentir qu'il est dépendant de moi, j'ai chaque fois tardé à lui resservir du vin alors qu'il ne cessait de bouger son verre vide et j'ai fait mine... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 22:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 octobre 2016

Comment t'appelles-tu ? La Vie.

Plus tu vieillis, plus il y a de jeunes gens plus jeunes que toi, me dit Dominique, et plus tu es impressionné par les beautés qui croisent ton chemin. C'est vrai, c'est mathématiquement vrai ! Et d'où vient que je sois impressionné par ces beautés, garçons comme filles ? De la nostalgie ? Tu es en train de quitter le monde et tu t'aperçois que le monde s'en fout. La vie met chaque jour en route de nouvelle beautés, tu en étais en ton temps et la vie ne te demande pas où tu en es aujourd'hui. C'est comme une fête. Comme quand je... [Lire la suite]
Posté par Pascalledeley à 12:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,