Sommes-nous programmés pour le mal ?

Les indiens Yanomamis sont tués par les orpailleurs. Les orpailleurs n'auraient pas lu les conclusions de la controverse de Valladolid ? Si, bien sûr. 

Alors, serait-ce que l'or ou l'argent ont la propriété d'engendrer une morale qui se substitue à toute autre ? Mammon évacue-t-il Dieu ? Oui, Mammon évacue Dieu.

Alors, sommes-nous par défaut adeptes de Mammon ? Sommes-nous condamnés par construction, et par grâce sauvés un à un, élus par Dieu au goutte à goutte, libérés de Mammon si Dieu veut, quand Il veut ?

David GRAEBER, dans "Dette, 5000 ans d'histoire", développe l'idée que la morale de la dette est omniprésente dans nos sociétés, bien avant celle de l'argent. Ce n'est pas Mammon, c'est la Dette qui est consubstantielle à nos sociétés humaines.

C'est de la dette que surgit la sauvagerie des soldats de Cortèz. Ils étaient endettés jusqu'au cou, ces soldats.

Si la dette est à ce point consubstantielle à nos sociétés, fait-elle de nous des sauvages ? 

Force est de constater :

  • Oui, il y a un potentiel de sauvagerie en chacun de nous (Cf. "Des hommes ordinaires", de Christopher BROWNING).
  • Et non, nous ne sommes pas tous des sauvages.

Seulement, les sauvages sont flamboyant, ils occupent le devant de la scène médiatique. Pourquoi ce phénomène ? Parce que, à mon avis, chacun est fasciné par le reflet de la sauvagerie des autres sur la sienne propre.

Non, nous ne sommes pas programmés pour le mal.

Autre post d'intérêt : les martyrs de Novgorod.